© 2018 

Rechercher
  • La Rédaction

Sondage IFOP : Les gros manquements légaux et la sincérité douteuse de Nice Matin




Le sondage publié le 12 Février par Nice Matin a fait réagir tous les Grassois. Ce sondage a été réalisé par IFOP-Fiducial pour Nice Matin et Sud Radio « Le climat politique à Grasse dans la perspective des élections municipales de mars 2020.


Outre les résultats très surprenants du sondage, voici quelques éléments supplémentaires légaux que nous avons vérifié pour vous.


Vous pouvez retrouver toute l’étude en cliquant sur ce lien.


Tout d’abord, voici la liste des indications obligatoires ne figurant pas dans les éléments publiés dans Nice-Matin le mercredi 12 février 2020.


Comme l’indique la Commission des Sondages dans sa rubrique Lois et décrets :


- « La loi du 19 février 2002 a modifié les obligations de publications qui pèsent sur les organes de presse »


- « La loi du 25 avril 2016 a complété la liste des informations devant accompagner la publication des résultats »


Comme l’indique la Commission des Sondages dans sa rubrique Obligations légales pour la Presse :


- « La publication des sondages doit obligatoirement s’accompagner de certaines indications dont la liste a été complétée par la loi du 25 avril 2016 »

- « La commission veille à ce que cette disposition soit effectivement appliquée »

- « Cette règle a une conséquence importante : à défaut des mentions imposées par la loi, la publication d’un sondage est irrégulière »


Certaines de ces indications obligatoires ne figurent cependant pas dans les éléments publiés par Nice-Matin, à savoir :


- « les données relatives aux réponses des personnes interrogées doivent être accompagnées du texte intégral des questions posées » article (3-1)


C’est le cas concernant le second tour et pour chacune des trois hypothèses exposées (1. Triangulaire ; 2. Duel liste Viaud/liste Euzière ; 3. Duel Liste Viaud/liste Isnard), les textes des questions posées ne figurant pas dans les éléments publiés.

- « mention précisant que tout sondage est affecté de marges d’erreur »

- « ainsi que ces marges d’erreur elles-mêmes »

- « mention indiquant le droit de toute personne à consulter la notice prévue par l’article 3 de la loi »





Lorsque on compare les éléments publiés dans Nice-Matin le mercredi 12 février 2020 et l’intégralité de l’étude déposée à la Commission des Sondages et mise en ligne sur le site de cette dernière, dans la rubrique « Consultez les Notices, le mardi 18 février 2020 », on constate quelques approximations et « libertés d’appréciations ».


Comme l’indique la Commission des Sondages dans sa rubrique Obligations légales pour la Presse, paragraphe L’Obligation de Sincérité :

- « La liberté de ne pas publier intégralement un sondage ne doit toutefois pas être utilisé pour travestir le sens général de l’enquête d’opinion »

- « la commission a eu à relever des altérations de la sincérité des résultats de l’enquête, soit par omission des résultats n’allant pas dans le sens souhaité, soit par une présentation tendancieuse du sondage »


Nous constatons alors que dans les éléments publiés par Nice Matin, certains éléments s’inscrivent dans une présentation tendancieuse du sondage.


Ainsi, dans l’encadré L’œil de l’expert figurant dans les éléments publiés dans Nice le mercredi 12 février 2020, et qui donne la parole à Frédéric Dabi, Directeur général adjoint de l’IFOP, proche d'E Ciotti, celui-ci déclare que :


- la liste de Jérôme Viaud « figure en tête pour toutes les catégories de population interrogées »


Pourtant, aucun élément publié dans Nice Matin et aucun élément figurant dans l’étude mise en ligne sur le site de la Commission des Sondages, ne permettent de valider cette allégation.


Ainsi, le dossier ne fait apparaître aucune grille d’analyse des résultats par catégorie de population interrogée : ni par sexe, ni par âge, ni par profession, ni par quartier.

- la liste de Jérôme Viaud « a su capter l’électorat de Macron et de Fillon »


Cette allégation est particulièrement tendancieuse par le fait qu’aucune question n’a été posée au sondés pour connaître quel a été leur vote aux dernières élections où ces deux hommes politiques se sont présentés, à savoir le 1ertour de l’élection présidentielle 2017.


En outre, le fait que le dossier mis en ligne sur le site de la Commission des Sondage face état d’une reconstitution du 1er tour de l’élection présidentielle 2017 à Grasse ne permet pas pour autant de faire la moindre corrélation avec les personnes interrogées dans le présent sondage.


L'échantillon n'est que de 600 personnes soit 40% de moins que le seuil accepté pour rendre cette étude "acceptable" d'un point de vue scientifique et statistique.


Nous remarquerons enfin que les 4 tableaux concernant les intentions de vote publiés dans Nice-Matin ne précisent pas qu’il s’agit des pourcentages des « suffrages exprimés », alors que cela est bien précisé dans les éléments mis en ligne sur le site de la Commission des Sondages.


Cette « omission » n’est pas sans conséquences.


En effet, lors des élections françaises, si le calcul du nombre de suffrages exprimés ne prend pas en compte les votes blancs, ceux-ci sont reconnus, décomptés séparément et annexés au procès-verbal depuis 2017 (loi du 21 février 2014 publiée au Journal officiel du 22 février 2014).


Aussi, c’est à juste titre que les éléments du présent sondage figurant sur le site de la Commission ne font pas apparaître le pourcentage de votes blancs, par le fait qu’il est mentionné qu’il s’agit des suffrages exprimés.


Il n’en est pas de même dans les éléments publiés dans Nice Matin, précisément parce que cette mention n’est pas spécifiée.


Dès lors, les éléments publiés dans Nice Matin concernant spécifiquement les intentions de votes, les votes blancs auraient dû figurer. Ce qui n’est pas le cas.


Enfin, on s’aperçoit que le sondage a été effectué que sur 5 des 13 quartiers de Grasse comme l’indique cette photo. Qui a choisi les quartiers ? Sur quels critères ? On le sait tous, des quartiers sont plus favorables à tel ou tel candidat. Dès lors le résultat est donc totalement biaisé et non pertinent.




Pourquoi publier un tel raté donc ? Dans quel but ?


#Mun06130 #JeromeViaud #GrasseDynamique #Gatea2020

350 vues1 commentaire