Rechercher
  • La Rédaction

Potins de campagne



Cassarini en vert et contre tout ? Dans sa déclaration de candidature, S Cassarini annonçait de but en blanc qu’il avait réuni les investitures d’EELV et « Alliance Ecologiste Indépendante ». Surprise, vu le peu d’action de ce conseiller municipal de Grasse sur ce sujet en particulier durant toute sa mandature. Plus grosse surprise encore, l’alliance des 2 frères ennemis de l’écologie (EEL/ AEI) présentée comme telle par S Cassarini, jamais à court d’idée pour faire le buzz. Sans doute encore un coup de bluff du résident du Tignet , mais qui pour ce coup, n’a pas trompé la vigilance d’E Farel de Nice-Matin, ni des écologistes locaux, ni non plus des observateurs de la vie politique locale.


Hibernatus : Zéro, que dalle, keutchi, pas une seule réaction de l’élu ex-EELV JR Vinciguerra concernant la soit-disant investiture verte de S Cassarini. Soit il est entré en hibernation précoce (on le sort uniquement pour appuyer les grands projets comme le funiculaire, la pénétrante, Martelly, la médiathèque ou défendre le bilan de ses amis J Viaud et E Ciotti), soit il a définitivement fini de retourner sa veste chez les LR tendance Ciotti, ce qui en soit, ne serait plus une surprise depuis 2014. Au moins les choses sont claires.


Coupe du Monde de Rugby : Les règles du rugby ont changé, interdisant le placage à deux. Pourtant l’inénarrable JR Laget a fait l’objet d’un désossage appuyé de la part de P Euzière et de PE de Fontmichel suite à un de ses billets délirants, publié par E Farel dans sa rubrique « Politiquement Incorrect ». Le futur colistier de J Viaud, un habitué des punchlines foireuses et des tirades sans queue ni tête sur les réseaux sociaux, avait même traité de « nazis » « les femmes qui avortent » en 2013. Rien de moins ! On se demande toujours pourquoi ce représentant de ce pico-parti qu’est le RPF06, fan de manga et de courses hippiques, a les colonnes généreusement ouvertes dans cette rubrique, lui qui n’a aucun mandat électif. Mystère.


Grasse Mat’ en sursis ? (ndlr : A ne pas confondre avec « Grasse Matin ») JC Junin, un des soutiens zélés et affichés de J Viaud, s’agite fort et sue sang et eaux pour faire connaitre son ultra-confidentiel « Grasse Mat’ », pourtant lancé à grand renfort de pub par le président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse, qui le soutient financièrement aux frais des contribuables de l’agglomération. Ô rage, Ô désespoir, cela ne prend pas, si l’on se fie aux chiffres fournis par les points de vente, mais, heureusement les médiathèques de la CAPG ont souscrit des abonnements, histoire de tenir jusqu’en Mars 2020. Ensuite, la plaisanterie ne risque pas de durer très longtemps.


Nouveau concept : après la vie zéro déchet, le journal zéro info Ce même monsieur Junin veut vous faire payer pour des textes dont il n’est souvent pas l’auteur, voire même littéralement pompés dans d’autres journaux, et dont les informations sont facilement trouvables, et ce parfois gratuitement, dans Kiosque, Nice Matin ou Le Mensuel, une sorte de recyclage, mais pas bio. JC Junin donc vient d’inventer un nouveau concept, un journal « d’infos » zéro info. Dans numéro de Cosette dont il a le secret, il vous explique, dans un de ses éditos, qu’il a mis toutes ses économies dans ce projet, voire même l’argent qu’il n’a pas…Encore ??? Nous, on sait qu’il a aussi mis un peu d’argent du contribuable dedans, mais cela il ne va pas l’écrire. Merci qui ? Merci Jérôme !


Plagiat : Déjà, quand un entrepreneur essaye de vous vendre une idée qui existe déjà, il faut, à la base, un peu se méfier. Avoir nommé son journal « Grasse Mat’ », 6 mois après le premier article numérique de « Grasse Matin », on pourrait appeler cela du plagiat. Ce qui n’est pas très étonnant vu la carrière littéraire prolifique de notre « écrivain » local, empruntant ci et là, idées et concept, comme son ami Jérôme d'ailleurs. A moins que l’idée de ce titre ait été soufflée par ce dernier, soucieux d’éteindre notre initiative qui lui provoque quelques acouphènes, d’après les quelques retours que nous avons eus.


Forum des associations : Plusieurs visiteurs du Forum des associations ont été assez « étonnés » du mélange des genres pratiqué à Grasse. On a pu voir des associations, certes, mais aussi des entreprises commerciales dirigées par des proches de J Viaud, souvent très bien placées dans le cheminement. A commencer par « l’excellent » JC Junin, toujours lui, disposant d’un stand et arpentant les allées pour essayer de vendre sa feuille de chou. Petit moment de rire contenu, lorsque un quidam lui a demandé si c’était lui « Grasse Matin » (toujours un déclic de retard, Jean-Claude, il y a encore un peu de travail sur la notoriété).

Et lui de se justifier : « Ah non !! Moi je déteste le dénigrement… ».

Venant de l’auteur d’une tribune acerbe et injustifiée contre P Euzière, qui a eu l’indécence de demander si le « journal » avait bénéficié de fonds de l’agglomération…Délicieux.


Propagande dans les maisons de retraite : On a tout de même appris une vraie info dans le dernier numéro de « Grasse Mat’ ». J Viaud bat la campagne pour la ZAC Martelly dans les maisons de retraites, dans ce cas celle du Jardin d’Arcadie. Un public captif, potentiellement influençable et sujette aux procurations, rassemblé en un seul point, la cible parfaite pour faire le plein de voix. Dans le cadre de la campagne municipale, il devrait donc être demandé à chaque établissement de permettre le passage de tous les candidats. Non?


Afflelou (bis) modèle Bouygues, en béton armé: Mis en difficulté sur le rapport de la SPL Grasse Développement et les moyens financiers mis en œuvre pour la ZAC, J Viaud a préféré éluder sans répondre sur le fond, souhaitant que tous les opposants à son projet inique de ZAC Martelly « aillent chez Afflelou ». Pour lui, « l’avenir c’est la ZAC Martelly ». Ceux qui mettent en doute cette assertion, sont de dangereux conservateurs, des ayatollas de l’immobilisme. Chers Grassois, si vous en doutiez encore, pour notre Maire, le béton est l’avenir de Grasse.


Faute avouée, à demi pardonnée : Lors d’une intervention de P Euzière sur les résultats financiers de la Ville de Grasse, J Viaud, coupant la parole à son interlocuteur tente une sortie désespérée en évoquant la pyrofusion (voir Nice Matin du 01/10/19).  L'élu de Grasse à tous s'interrompt, tourne la tête vers le Maire et le regarde fixement. Lourd silence. P Euzière lui propose alors un débat public sur la question. Refus de J Viaud : « Je suis incompétent sur le sujet ». Circulez y'a rien à voir!


Haro sur le baudet ! JP Camérano est la cible régulière des amis du Maire, Nice Matin Grasse inclus : « traître, arriviste, Iznogood…» , des noms d’oiseaux qu’on retrouve souvent sur les réseaux sociaux, prononcés par des amis du Maire, comptes fake inclus. Nom de code pour désigner JP Camérano dans les équipes de J Viaud : « Ugolin ». Cette hargne ciblée et mesquine est le témoignage que la candidature de JP Camérano dérange. J Viaud a même appelé à la rescousse un voisin ami, qui siège à ses côtés au conseil départemental, G. Lombardo, Maire du Rouret, dont la sortie a été publiée par Eric Farel dans les colonnes de Nice Matin. Un texte tellement hors cadre qu’on se demande quand Nice Matin va publier les récriminations d’un camarade de classe élémentaire de JP Camérano pour lui avoir emprunté sa gomme Goldorak sans autorisation il y a 40 ans !


#JeromeViaud #Mun06130 #Grasse #Grasse06 #VilledeGrasse

259 vues

© 2018