Rechercher
  • La Rédaction

"Merci" Jean-Pierre Leleux.


Il n’aura pas fallu longtemps attendre longtemps au Sénateur et ex-maire de Grasse, JP Leleux, pour sortir du formol et nous « offrir » une prose aussi acerbe qu’approximative.

Dans un post Facebook plein de ce fiel et cette morgue dont il a le secret, le « sénateur » nous ressort les vieilles lunes de 2014, jouant sur des oppositions idéologiques, qui n’ont de réalité que dans les grandes joutes télévisées nationales dont les Grassois n’ont cure.


C’est un peu oublier le vent du boulet de 2014, où son dauphin n’avait gagné que de 20 voix en moyenne par bureau… Pas vraiment un plébiscite. Et pourtant, l’association Grasse à Tous-Ensemble et Autrement existait déjà, sous cette forme. C’est donc qu’elle a eu et qu'elle a toujours une certaine pertinence aux yeux des Grassois, n’en déplaise à JP Leleux et à ses analyses du café du commerce.


Ledit post a été salué, bien sûr, par tout ce compte Grasse et ses environs, d’obligés du système Leleux/Viaud, bénéficiaires directs et indirects des mânes offerts par le clan, là un boulot à la Mairie, ici un passe-droit, etc. A défaut d’honneur et de fierté, ils ont au moins la reconnaissance du ventre.


Cette sortie est très intéressante à plus d’un titre.


D’abord politiquement. Pensant sans doute massacrer son meilleur ennemi et le fils de son ex-mentor, à qui il doit tout, et qu’il a trahi sans vergogne, il désigne le tandem Euzière-de Fontmichel comme la liste la plus crédible et la plus dangereuse face à son légataire et exécuteur testamentaire de sa funeste œuvre, J Viaud.

Exit, les autres listes, reléguées dans un rôle de figurants. C’est assez surprenant, notamment dans la perspective d’un second tour ou J Viaud aura sans doute besoin de négocier avec d’autres listes.


Intéressant aussi sur le plan de la santé mentale dudit Maire Honoraire. Outre qu’il ressasse exactement le même refrain qu’en 2014 (sénilité ? Fiches pas à jour ? …), il se goure complètement sur les dates et envoie un Paul Euzière au Conseil Municipal…alors qu’il n’était pas majeur aux dates lancées à la cantonade.

Cela fait un peu désordre, vous ne trouvez pas ?

Les agapes de Noël ont peut-être commencé trop tôt pour certains, ou alors serait-ce un état permanent comme cette video pourrait le suggérer?


Enfin, en cette fin d’année, on ne manquera pas de remercier, comme de coutume, toutes les "bonnes" choses arrivées à Grasse, grâce à notre Maire Honoraire bien-aimé.

Merci Jean-Pierre.

Merci pour :


- L'eau polluée du Foulon refilée à la Lyonnaise-Suez, sans que les ni travaux d’entretien dignes de ce nom n’aient été réalisés. Merci pour la source du Foulon non sécurisés alors que loi vous faisait obligation de la protéger depuis 2006.


- Le funiculaire fantôme et les 20 millions de trou et rien à mettre en face, avec une circulation toujours aussi chaotique.


- La médiathèque qui nous coûtera plus de 30 millions au lieu des 11 initialement prévus, pour quoi à la fin ?


- Les emprunts toxiques qui auront contribué à creuser inexorablement la dette, aujourd’hui au même niveau qu’en 2014, c'est-à-dire 93 millions d’euros.


- Les bons repas de la cantine concocté par la Sodexo, qui fait 250 000 euros de bénéfices par an sur Grasse,


- La qualité de l’éclairage public qui nous coûte 1 000 000 € par an, soit 2000 € par lampadaires et par an !


- Le sous-équipement chronique de la ville (Quid de la piscine, d’un vrai cinéma, de vraies salles de sports ? d’un conservatoire qui ne tombe pas en ruine ? d’une salle des fêtes accueillante et fonctionnelle ? d’un réseau de bus efficace ?....)


- Les permis accordés pour le château Diter dont chaque Grassois est fier de partager l’histoire…ou pas.


- Les 750.000 euros offerts illégalement à une SARL de « copains » et que Paul Euzière a réussi à récupérer après 10 ans de procédures, malgré les coups bas et plaintes de vous-même et de votre dauphin


- Les dépenses pour la pénétrante, un projet inique et inutile


- Le bétonnage tout azimut pour les promoteurs, laissant l’habitat social sans entretien et sans suivi


- Pour Axe 85, un projet mené, sans enquête publique, par le mari d’une conseillère municipale de votre équipe…

…oui, vraiment merci, JP Leleux, pour avoir fait de Grasse une ville à la fois sous-équipée et surendettée. Un exploit. De la dette sans rien mettre en face. Un visionnaire, un vrai.


Combien de ville sont dans ce cas ? Si on prend Levallois-Perret, ville gérée par vos amis les Balkany (LR, comme vous), il y a une dette 4 fois supérieure. Mais les levalloisiens bénéficient d’infrastructures sans commune mesure avec les autres communes. Dette = infrastructures. Oui vraiment, vous êtes tout à fait crédible dans vos analyses et vos incantations…ou pas.

Bonne retraite Jean-Pierre, et laissez les Grassois tranquilles !

Comme votre analyse, vous vivez dans le passé. Restez-y. S'il vous plait.

1,171 vues

© 2018