© 2018 

Rechercher
  • La Rédaction

Les « Gilets Jaunes » grassois ne retournent pas leur veste…




A Grasse, depuis le début du mouvement, les Gilets Jaunes sont présents au quartier St Jacques. Les premiers temps placés entre la station service jusqu’au rond point du stade Jean Girard avenue de la Libération, avec un pic de manifestants atteignant les 100 personnes (selon la police et reçu de façon positive par les Gilets Jaunes) puis, finalement, se ralliant en un point fixe et précis sur la route de Draguignan.


Les premiers jours des blocages ont été effectués et, selon certaines personnes rencontrées, lemaire de Grasse aurait demandé de ne pas bloquer cet axe déjà suffisamment embouteillé en temps normal…


Un manifestant nous confie que selon lui aucun soutien ne provient de la municipalité mais que la « non action » du maire a l’encontre des Gilets Jaunes lui suffit.

Il en ressort aussi qu’aucune demande de réduction des taxes locales, ou une quelqu’autre demande n’a été faite, les manifestations grassoises restent axées sur les demandes nationales.


Des pancartes, un énorme drapeau français et une buvette, le décor est posé et la solidarité entre habitants et manifestants se ressent. Des plats, des boissons et du matériel proviennent de chaque « petites mains » voulant apporter leur pierre à l’édifice.

Ici, nous pouvons constater un mouvement pacifique où les klaxons des automobilistes engendrent une joie des gilets jaunes, n’hésitant pas à contrario à ralentir ceux qui n’apportent pas leur soutien.


Aucun porte-parole. Des gens vont et viennent. Il a été assez compliqué d’avoir un récit de l’historique complet du mouvement grassois, puisque certains ne se joignent que pour 1 heure quand d’autres y restent toute la journée.


Quelques questions de nos lecteurs ont été posées par notre biais aux Gilets Jaunes :


- Ne craignez vous pas que la multitude de demandes des manifestants ne décrédibilise le mouvement ?


Gilet Jaune : Chaque GJ a des demandes différentes, c’est comme ça, il faudra que le président y réponde, ça fait trop longtemps que le peuple se tait !



- Pour vous depuis le début du mandat , le Président de la République n’a rien fait de correct ?


GJ : Ce n’est pas mon président ! Les politiciens ne sont que des pantins ! On ne veut pas de récupérations politiques dans notre mouvement. Nous n’avons pas cessé de perdre du pouvoir d’achat ! Peu importe ce qu’il a fait, maintenant on veut savoir ce qu’il fera !


- Ne craignez vous pas d’être mal vu par ceux que vous bloquez ?


GJ : Nous ne bloquons personne. Nous ralentissons un peu la circulation de temps en temps, mais les témoignages de soutiens sont nombreux, nous avons eu de nombreux dons alimentaires aussi.


- Pouvez-vous nous dire concrètement vos demandes ?


GJ (cette réponse rassemble plusieurs réponses car chaque manifestant avait une demande différente. Le choix a été fait pour l’article de regrouper toutes les réponses) : La suppression de la CSG, de la taxe d’essence, la baisse des charges sociales, une revalorisation du SMIC, une hausse des retraites et a démission du Président, la dissolution de l’Assemblée nationale, la revalorisation des salaires de jeunes diplômés, la hausse des aides sociales…


- Quelles sont les mesures qui pourraient vous convenir et faire cesser votre manifestation ?


GJ : Que toutes les demandes des Gilets Jaunes trouvent leurs réponses… Et qu’il fasse au moins un geste sur les taxes ! Après on verra ! Il faut qu’ils arrêtent leur blablabla, tout a augmenté. Tant qu’ils ne font rien, on ne bougera pas.


- Avez-vous un message pour les grassois qui ne sont pas à vos côtés ?


GJ : On manifeste pour tous. Si nous y arrivons, ils en profiteront aussi ! D’autres ne sont pas à nos côtés, mais nous présente leur soutien ! La police passe aussi des fois et ils mettent leur sirène et gyrophare, ça reste bon enfant et tout le monde est content.


- Comment sont vos rapports avec les commerçants à proximité ?


GJ : Au début, c’était plutôt tendu. Nous sommes conscients que leur chiffre d’affaires est en baisse, mais au fil des jours nos rapports avec eux se sont améliorés. Nous recevons même quelques dons alimentaires de commerçants… D’autres restent un peu réfractaires, mais nous devons faire avec.


Aucune date de fin du mouvement grassois n’a été communiquée, les Gilets Jaunes continuent leur mobilisation jusqu’à ce qu’ils obtiennent entière satisfaction.

Quand les gilets rient jaune, les foulards voient rouge ?..


Au moment où nous écrivons cet article nous apprenons la naissance sur les réseaux sociaux d’un mouvement national appelé « foulards rouges » demandant l’arrêt des blocages liés aux manifestations des gilets jaunes…

Affaire à suivre…

33 vues