Rechercher
  • La Rédaction

Goudronnages dans Grasse : les élections approchent, J Viaud plume la Médiathèque !

Mis à jour : 19 août 2019





Nous l’avons tous remarqué depuis quelque temps, la municipalité goudronne à tour de pelles et de bennes certaines rues de la ville.


J Viaud s’en félicite à travers son site Facebook, dans son style bien particulier :


« Engagement tenu ! Route de la Paoute au Plan, Chemin de Blumenthal à Saint-Mathieu, Chemin des Roumioux aux Aspres, Chemin du Grand Chêne, Chemin des Chênes, Chemin des Chèvrefeuille à Saint-Jacques...et c'est pas fini ! Notre programme de réalisation de revêtement de voirie ‪2019 se poursuit. Grasse est en bon chemin...Merci de votre confiance, merci de m'encourager et de m'accompagner quotidiennement. »


Maintenant c’est au tour de l’avenue Sidi-Brahim (d’autres artères vont suivre), défoncée depuis des années qui fait l’objet des attentions du maire. Cette fois-ci, pas de Facebook (ça viendra), mais un affichage (A3) sur les portes d’entrées des immeubles des copropriétés qui longent l’avenue.


En entame du courrier, le maire écrit : « Vous avez été nombreux à me signaler la dégradation du revêtement de l’avenue Sidi-Brahim. » Depuis cinq ans à la tête de la mairie, J Viaud ne savait pas que cette voie était en mauvaise état ? Comme tant d’autres voies de circulation, d’ailleurs. Car cette « dégradation » ne s’est pas faite en un mois…


Il devrait y avoir des élections tous les ans pour que les maires, dont fait partie J Viaud, ne réagissent pas de manière électoraliste.


Puis : « J’ai pris en considération vos doléances en faisant dégager au budget 2019, les fonds nécessaire à l’avenue (…). »


Le maire a fait dégager des fonds, mais ils viennent d’où ces centaines de milliers euros ?


Nous allons vous révéler ce tour de passe-passe dont l’équipe municipale se garde bien de donner l’origine, sésame ouvre-toi !


Ces euros viennent bien du budget 2019… mais de celui de la Médiathèque (qui doit ouvrir en 2020, selon J Viaud) et cela représente 1,2 M€ !... Auxquels il faut rajouter les 798 000€ déjà pris eux aussi sur le budget 2018… Sommes qu’il faudra réaffecter au budget 2020 de la Médiathèque, évidemment.


Comme disait les anciens, « Le saucisson, ça ne pousse pas sur les platanes. »


Nous ne sommes pas les seuls à réagir à cette tentative d’enfumage, d’autres Grassois réagissent, notamment sur les réseaux sociaux : « Monsieur Viaud a le droit de s'auto-congratuler et de faire prendre comme d'habitude les vessies pour des lanternes, ce n'est pas le premier, ni le dernier maire qui fera du goudronnage cosmétique 6 mois avant les élections c'est de bonne guerre, malheureusement les faits, encore une fois, vont être tenaces, Grasse compte 213 km de voiries communales, nous montrerons combien de km de routes communales ont été refaite en 6 ans, de quelle manière dans quel état sont déjà les premières routes refaites et nous comparerons aux autres communes et la ça va être moins drôle. »


C’est vrai que pour une ville endettée à 120% de son budget de fonctionnement, dont une grande partie est à mettre à l’actif (sans jeu de mot) de J Viaud, son avenir est sombre.


Seule la perspective de remporter les élections de 2020 et de repousser les échéances peut pour le maire éclaircir momentanément son avenir… Et encore. Tôt ou tard, il devra mettre ses comptes à jour et au grand jour.


En goudronnant certaines rues et avenues, le maire se donne le droit de rêver. Tout en voulant faire croire que des Grassois « l’encouragent et l’accompagnent au quotidien. » En tous cas, ils sont bien obligés jusqu’au mois de mars 2020.


#Grasse #Grasse06 #Mun06130 #JeromeViaud

0 vue

© 2018