© 2018 

Rechercher
  • La Rédaction

Finances : Jérôme Viaud navigue entre rêve et réalité, Nice Matin l’accompagne

Mis à jour : 31 mars 2019



Jérôme Viaud, le maire de Grasse a fait publier par son service Communication un 4-pages louant le travail de son équipe municipale, avec ce titre : « Les voyants passent au vert ».


Le Maire doit être daltonien. Si c’est bien le cas, c’est normal, dans sa vision le rouge n’existe pas.


Pourtant il annonce avec un aplomb qui sent bon les municipales qu’il a « un bilan financier dont nous n’avons pas à rougir. » Nous aurions plutôt cette définition pour qualifier l’état des finances de la ville : « Grasse va mieux. Pas mieux que l’année dernière, mais mieux que l’année prochaine ».


Donc, dans ce 4-pages, qui sort à un an des élections municipales, tout est au vert. C’est osé ! Le maire parle de l’avenir alors que pendant cinq ans il n’y a rien eu, ou si peu. Du saupoudrage, histoire de…


Une belle pub payée par l’argent du contribuable à qui on demande, d’un seul coup, de croire en l’action de Jérôme Viaud. Tentative de méthode Coué. Déjouée.


Sur la première page, dont le tiers est occupé par la photo du maire, il y a un texte qui évoque la période 2019/2020. Mais rien sur le début de la mandature 2014 à 2019, et son bilan. Les trois autres pages sont du même tonneau.


Puis, lors du dernier conseil municipal (26/03/19), Jérôme Viaud a poursuivi, emprunté, sa logique du "si j’dis pas tout, ça s’verra pas".


Malgré la réalité de « ses » chiffres. Logique. Pour lui, pas pour les Grassois.


Il faut savoir que Le budget primitif 2019 s'inscrit dans un contexte d’austérité budgétaire découlant de la situation financière difficile de la Ville. Les efforts visant à la diminution des charges de fonctionnement atteignent, dans ce budget, leur limite.


Ce qui pose une question importante : quelle sera financièrement la situation de la commune en 2020 ? Après les municipales. Que pourra-t-elle faire ?


Avant tout, deux précisions : le budget de fonctionnement de la Ville de Grasse est de 69,28M€.


L’encours de dette au 31/12/2018 est de 83,73M€ (avec la totalité du fonds de soutien déduit), soit 121% du budget de fonctionnement.


Lors de ce dernier conseil, Magali Conesa (Grasse à Tous - Ensemble & Autrement) a détaillé la situation en s’adressant au maire et a son conseil :


(…) L'épargne brute permettant de financer l'annuité de la dette devrait être maintenue, au-delà de 7 M€. Suivant votre politique de désendettement, l'annuité de la dette en capital atteindra 8 M€ et pour ne pas augmenter l'encours de dette déjà très lourd, vous voulez recourir pour le financement des investissements à un nouvel emprunt de 6 M€.

L'endettement de la Ville conduit en 2019 à un investissement marginal au regard des besoins en équipements publics indispensables.

Grévé par une dette importante, le budget d'investissement de 2019 sera également grévé par le projet central de la Médiathèque." (Ndlr : Nous y reviendrons dans un prochain article)


Pour rappel, le budget d'Investissement réalisé de 2018 s'élève à 9,25 M€, pour 12 millions prévus. Celui de 2019 est prévu à 11,52 M€.


Une dernière précision. Dans Nice Matin (28/3) traitant des finances, au titre dithyrambique « Finances : des efforts qui portent leurs fruits », une erreur s’est glissée.


Dommage, ça porte moins ses fruits.


Selon le quotidien, « 7,9 M€ : c’est le montant de l’épargne brute de la Ville en 2018. Cela constitue la ressource interne dont dispose la collectivité pour financer les investissements de l’exercice. »


C’est incomplet et du coup inexact. Mais il faut reconnaitre que cette inexactitude est mise en exergue dans un bel encadré bleu intitulé « Le chiffre ».


L’épargne brute sert à rembourser l’annuité de la dette et s’il reste quelque chose après, cela sert à financer les investissements.


A Grasse depuis 2014, l’épargne brute ne sert qu’à financer l’annuité de la dette et encore pas en totalité !


Heureusement que les « efforts portent leurs fruits » !


#Grasse06 #Grasse #JeromeViaud #Grasse2020

185 vues