Rechercher
  • La Rédaction

Exclusif !! Un projet de parc éolien sur Grasse!




A Grasse nous n’avons plus d’argent, car tout a été "investi" dans les emprunts toxiques, le funiculaire et la médiathèque, MAIS nous avons un Maire qui s’agite beaucoup, toute l'année, quelle que soit la saison, bien aidé de ses portefaix, avec moultes moulinets de bras et brassage de vent. Du coup, les opérateurs éoliens ont immédiatement flairé le bon filon et envisagent d’ implanter plusieurs éoliennes sur notre beau pays…..(voir photo-montage)


….Il n’y a pas que la météo qui est en avance, les plaisanteries aussi. D'ailleurs, dans l’édition du jour de Viaud-Matin, on n'en finit plus de mesurer l’incommensurable vacuité de l’action et de la communication de Jérôme Viaud depuis 2014.


Même le Préfet, ne sait plus comment le dire.


« Le projet** en est au stade de la constitution de la charte du protocole de préfiguration qui fixera les actions et les financements… » (sic)


Analysons cette phrase d’anthologie, qui ressemble plus à la prose habituelle de Jérôme Viaud qu’à celle du Préfet, sans doute réécrite par le service de comm’ et reprise telle quelle par les très dévoués journalistes de Viaud Matin.


Quelques définitions pour commencer :


- Le projet : Image d'une situation, d'un état que l'on pense atteindre. (pas concret, vous en conviendrez)

- Constitution : Manière dont une chose est composée.

- Charte : Écrit solennel qui était destiné à consigner des droits ou à régler des intérêts.

- Protocole : Procès-verbal relatant les résolutions d'une assemblée, d'une conférence (légère redondance avec le mot précédent, faisons dans la lourdeur pour noyer le poisson)

- Préfiguration : Ce qui annonce un événement futur sous une forme imparfaite (pas concret non plus)

- Fixera : à noter l’emploi du futur, sans calendrier bien sûr….


Amusons-nous à réécrire ce moment dans la grande Histoire du brassage d’air et de la pompe à brouillard politique: « Nous sommes en train de réfléchir sur comment nous allons procéder pour décider de la méthode qui sera choisie pour définir ce projet,.... car nous n’en avons pas la moindre idée… »


En clair, il n’y a pas le moindre petit embryon de quoi que ce soit, que du papier (merci Viaud-Matin), du PowerPoint, et, les trolls/comptes fake sur les réseaux sociaux pour essayer de faire croire qu’il se passe des choses à Grasse.


Et c’est pour tout pareil.


Martelly, par exemple :

- pas de permis signé,

- pas d’études structurelles qui fixeront les budgets,

- pas de calendriers,

- pas de financements précis.

D’ailleurs comment dire qu’un projet est réalisable sans avoir fait les études structurelles ? La méthode de la charrue avant les bœufs. On peut constater, que la médiathèque et le funiculaire n’ont rien appris à Jérôme Viaud.


Par contre on a déjà dépensé 11 millions d’euros pour Martelly. Alors pour le cinéma, là encore, on est encore dans le conditionnel et le futur. De quoi faire cocorico et de s’enthousiasmer ? Pas sûr.


Comme l’a justement rappelé le directeur du feu « festival des premières fois », on est en droit d’avoir quelques réserves sur la réalité de ce projet. On a du mal à croire qu’une société privée ait pu signer un engagement sur un tel projet qui n’existe que sur du papier et en maquette. Monoprix d’ailleurs jette l’éponge car on ne lui fournit aucun calendrier clair depuis plusieurs années. Idem, on a du mal à croire que « La Strada » de Mouans-Sartoux ait pu attaquer quelque chose qui n’existe pas. Jérôme Viaud, en lice pour la Palme d’or de la mise en scène?


D’ailleurs plusieurs opposants notoires à la politique évanescente de Jérôme Viaud se font un malin plaisir à demander des comptes sur l’action « Cœur de Ville » où, à ce jour, rien n’a été acté officiellement malgré les annonces dithyrambiques du service Communication, bien secondé par Viaud-Matin. Le départ du sous-préfet Daguin qui aurait dû valider les actions, ou aider à avancer, va ralentir encore un peu plus un processus qui n’en avait pas besoin. Cela en dit long sur les lenteurs et les atermoiements de cette municipalité qui n’en finit plus de rien faire…


"Cœur de Ville" : programme de financement lancé il y a 1 an par le gouvernement pour relancer les centres villes paupérisés. Seules 2 villes ont été choisies dans le 06 (Grasse et Vallauris).


De toute évidence, ce bilan est aujourd’hui plein de vide et nous souhaitons bien du courage à tous les communicants au service de Jérôme Viaud pour essayer de mettre en musique, sans fausse note, sa campagne électorale.


Pour terminer cet épisode très comique, on ne peut s’empêcher de penser à notre Coluche national , dont voici un extrait savoureux :


« Alors, attention, voici l'information par elle-même :

"Les chefs de gouvernement se sont refusés à tout commentaire..."

Donc là déjà c'est clair , le mec il ne sait rien ! Ils ont pas voulu... non ils ont pas voulu !

"Mais on s'autorise a penser dans les milieux autorisés..."

Alors ça ! Le milieu autorisé c'est un truc, vous y êtes pas vous hein !

Vous êtes même pas au bord. Vous y êtes pas du tout.

Bon, le milieu autorisé c'est un truc. c'est un endroit autorisé où il y a plein de mecs qui viennent pour s'autoriser des trucs mais y a que le milieu qui compte.

Et là-dedans y a une poignée de connards qui tournent en rond en s'autorisant des trucs :

- "Euh... Qu'est-ce que tu fais là ?"

- "Ben j'sais pas, j'vais peut-être m'autoriser un truc, mais c'est vach'ment gonflé. J'hésite ! Euh...".

"S'autorise à penser dans les milieux autorisés qu'un accord secret..."

Alors, vous avez ce que c'est qu'un accord secret ?

C'est un accord dont... euh... qu'on n'a pas le droit d'en parler, c'est interdit donc, pas dans l'information non plus !

"...Qu'un accord secret pourrait être signé."

C'est même pas sûr !!! Et moi je dis alors que quand un mec sur une information il en connaît pas plus que ça, il n'a qu'à fermer sa gueule ! Et même, à la rigueur, il serait pas venu, on s'rait pas fâchés ! »


#Grasse2020 #Grasse06 #Grasse #JeromeViaud


** le projet en question est un projet soutenu par l'ANRU (Agence nationale pour le renouvellement Urbain). A la lecture de l'article vous verrez que le futur et le conditionnel sont mis sur tous les verbes. Avec des si....

207 vues

© 2018