© 2018 

Rechercher
  • La Rédaction

Compte-rendu du Conseil Municipal du 26 Juin 2018


Le projet « cœur de ville » en avant-propos

Avant même le début du conseil municipal, Jérôme Viaud, fait des annonces sans rapport avec l’ordre du jour, notament le lancement de l'action "Coeur de Ville"

Pour rappel , l’action « cœur de ville » a été lancée par Jacques Mezard, Ministre de la cohésion des territoires, concerne 222 villes, mobilise 5 Milliards d'Euros et reposera sur 5 axes structurants :

  • De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville

  • Favoriser un développement économique et commercial équilibré

  • Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions

  • Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine

  • Fournir l’accès aux équipements et services publics

Pour Grasse, la majorité municipale souhaite installer une population estudiantine dans le centre ville, en les y logeant créant ainsi une mixité sociale entre campus et habitants grassois, avec l’espoir de pouvoir ainsi lutter contre les logements insalubres, redynamiser le commerce et mettre en avant l’aspect culturel…


Mais augmenter la fréquentation du centre ville ne va pas sans des mesures complémentaires fortes.


En effet, cela veut aussi dire augmentation du trafic routier. Or, le stationnement autour du centre est une question dans tous les esprits grassois ! Durant ce conseil municipal un point a été débattu dans ce sens :


Le forfait post stationnement (amendes) passe de 35€ à 17€


Et les plages horaires payantes réduites, passant de 9h à 18h contre 8h à 19h auparavant, gardant toujours la gratuité de 12h à 14h, seule la zone rouge bénéficie de ce changement mais reste payante de 12 à 14h.


« Villeneuve-Loubet et Mandelieu sont dirigées par des maires « Les Républicains », comme vous ?! A moins que vous n’ayez changé ? C’est très à la mode… »

Paul Euzière, président de Grasse à Tous-Ensemble et Autrement, a proposé et argumenté la faisabilité et les avantages que trouverait le centre ville et le grand-centre à passer en zone bleue, régulant ainsi le stationnement et relançant la fréquentation des commerces.


En exemple les villes telles que Mandelieu ou Villeneuve-Loubet ont été citées, ces villes étant dirigées par des maires du même parti politique que Jérôme Viaud.

Le Maire de Grasse dit « être ouvert aux propositions », s’il lui est proposé des solutions pour palier aux nouvelles charges de masse salariale qui incomberaient à la ville.

A suivre…


D’ailleurs sur les dépenses de Grasse...Pas tous d’accord sur le fond et la forme.


La gestion de la dette, le point sur le portefeuille de notre ville

Ce point donne lieu, une nouvelle fois, a des débats argumentés, la dette existant avant la prise de fonction du maire Jérôme Viaud en 2014, mais ayant fait un bond de 8 million € depuis.


La gestion de la dette est vue de manière différente selon les regards, pour les élus « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement », « la cession d’actifs » est une fuite en avant alors que pour Jérôme Viaud c’est une manière d’éponger la dette. Ce qui est certain c’est que lorsque le patrimoine grassois aura été vendu, il faudra trouver d’autres solutions…(voir notre article)


Qui parle de portefeuille grassois, parle aussi du portefeuille des Grassois, avec en délibération sur l’augmentation du prix de la garderie pour les personnes aux faibles revenus passera de 3€ à 3€90.


Et ce n’est pas la seule chose dans le domaine scolaire, que nous apprenons lors du conseil municipal.


La nouvelle sectorisation des écoles maternelles et primaires est évoquée

Un excellent travail effectué par les services municipaux et de l’Agglomération qui a été salué par tous.


La trêve estivale pointant le bout de son nez la prochaine date du conseil municipal est le 25 Septembre 2018.

3 vues