Rechercher
  • La Rédaction

Canicule : nombreux malaises d’enfants dans les écoles… Jérôme Viaud pare au plus pressé



« Grassoises et Grassois vos enfants sont entre de bonnes mains ! », se félicitait Jérôme Viaud, le 26 juin dernier sur son site Facebook. Une fanfaronnade de plus de la part de celui qui communique plus vite que son ombre. La réalité vient lui rappeler que ses désirs ne sont pas la réalité.


Donc, contrairement à ce qu’annonçait le maire, les enfants ont eu à souffrir de la canicule qui les a sévèrement atteints. Tout comme les enseignants et le personnel municipal.


Malgré les alertes de parents d’élèves et de directeurs d’écoles face à la forte hausse des températures qui étaient annoncée depuis une semaine, la municipalité a réquisitionné en dernière minute, ça et là, dans des services municipaux des ventilateurs ou des climatisations mobiles… C’est pathétique !


… Mais comme Jérôme Viaud ne connait pas ou ne veut pas connaitre l’état des écoles dont il a la responsabilité, il ne sait même pas que dans certaines classes, il n’y a pas de stores ou, quand ils sont là, ils ne sont plus en état de fonctionner par manque d’entretien. Que des rideaux ou des volets ne sont pas présents dans beaucoup de classes…


Voici le témoignage intéressant d’une mère de famille.


« Pour information 20 malaises à l'école Dracéa aujourd'hui... (27/6).

L'inspecteur d'académie a fini par contacter l'infirmière de secteur...

Merci de vous battre pour nos enfants aussi qui n'ont plus ni rideaux ni stores fonctionnant...

La maîtresse de ma fille à Henri-Wallon maternelle, amène sa propre clim, mais 30° quand même, ce matin avant 10 heures, dans la classe... »


Nous pouvons rajouter qu’à l’école Pra-D’estang des enfants ont aussi été victimes, (28/6), de malaises.


Qu’en est-il dans les autres écoles de la commune ?


Encore un élément de désinvolture et de manque de maitrise de la part du premier magistrat de la capitale mondiale du parfum où rien n’est fait sérieusement pour protéger des enfants quand ils sont en classe. Sans oublier les enseignants et les personnels municipaux des écoles qui souffrent aussi.


A quoi cela sert de s’appeler « capitale mondiale du parfum », si ses enfants ne sont pas protégés.


Force est de constater qu’en cette dangereuse et triste situation, J Viaud, malgré les alertes météo récentes et nombreuses diffusées dans les médias, n’a pas su correctement anticiper la canicule dans sa commune malgré les ajustements portés par les services municipaux. Mais en avait-il les moyens ?


Une élue d’opposition Magali Conesa (Gatea) avait alerté le maire lors du dernier conseil municipal (25/6) :

« (…) Dans la situation catastrophique où MM Leleux et Viaud ont mis la Ville, on ne peut à la fois mettre plus de 27 millions € dans la Médiathèque du Rouachier (qui n’est toujours pas finie 10 ans après le lancement du projet) et entretenir les routes et les écoles grassoises... »


L’intervention n’a été suivie d’aucun commentaire.


Voici quelques messages de parents d’élèves ou d’enseignants puisés sur Facebook qui démontrent bien le sérieux de la situation que ces responsables sentaient venir.

Florilège.


‑ (Le 27, Dracéa-le Plan de Grasse) C’est l’histoire d’un gars qui vient relever les températures pour vérifier.... Il vient dans la matinée, prend les températures au sol, (sans élève) et nous dit qu’il ne fait pas plus de 26. On lui montre nos thermomètres de classe qui affichent entre 28 et 34 sauf là où il y a la clim ... Eh bien preuve en main il maintient ce qu’il dit.

J’ai cru comprendre qu’il venait de Nice ....


Voilà comment on fait en sorte de laisser les écoles ouvertes. On nous prendrait pas pour des neuneus ?


Trois clims livrées ce matin. Comme quoi ça sert d’être un pitbull.


‑ Bilan de la journée : 20 retours à la maison pour coups de chaleur. Samu débordé mais on a tous nos diplômes de premier secours. Des instits au bout du rouleau, des constatations des prises de température dans chaque salle de l’école par l’académie et au final RIEN. On recommence demain mais la colère nous donne des forces !


‑ Sur Provence Alpes Côte d’Azur : 33°C dans les classes au nord, 35°C dans les classes au sud et jusqu'à 47°C dans la cour de l'école. La situation est compliquée ce jeudi à l'école Dracéa. Après voir rapidement déjeuné, les 174 enfants sont actuellement répartis dans des salles.

Nous avons reçu 1 climatisation et 3 ventilateurs par la mairie pour réguler les températures dans nos 8 salles de classes et espaces de vie.


précise Daniel Gossart, la directrice de l'école Dracéa de Grasse qui a alerté le rectorat et la mairie sur la situation.


Le rectorat qui confirme qu'aucune fermeture d'école n'est prévue dans les Alpes-Maritimes et dans l'Est-Var en raison de cette canicule.


La mairie, de son côté explique continuer « le déploiement renforcé des climatiseurs mobiles et des ventilateurs dans les établissements scolaires de la ville ».


‑ (Le 26) Tout va bien, on a un climatiseur pour huit classes ! Et quand même 34 degrés dans les classes les plus au Nord, donc sans soleil. Si on attend l’accident on va l’avoir… ça s’appelle comment dans le droit français ?


‑ (Le 24) : 33° dans les classes cet après midi et ça ne fait que commencer !


‑ Bon courage. Tu comprendras que je garderai mon fiston au frais jeudi et vendredi puisque je serai à la maison.


(Crabalona) Il suffit de passer devant l’école et de voir les stores déchirés depuis de nombreuses années et je ne parle pas des façades.

Ma fille me dit qu’il y a un ventilateur et qu’il fait très chaud dans la classe.

Je t’invite à passer à l’école. Tu verras ce que nous endurerons demain encore. C’est inacceptable.

Ventilateurs insuffisants pour la taille d’une classe, stores cassés sur les immenses baies vitrées. Toutes les écoles de Grasse ne sont pas logées à la même enseigne…


Dracéa a reçu ce matin 5 climatiseurs, Henri-Wallon, 4 ventilos jeudi pour 9 classes.


(Gérard-Philipe) Mes jumelles sont à Gérard-Philipe et les classes n’ont pas de climatisation… Juste des ventilateurs de fortune. J’ai été dans l’obligation de ne pas les mettre à l’école… canicule insupportable pour elles. J’espère que pour la rentrée une solution sera trouvée pour nos enfants. Il va de leur bien et de leur confort. Merci de tenir compte de nos remarques et réclamations.


Aujourd’hui lundi 1er juillet, paroles d’employées de la Ville :


Fatiguée. 34° à 6h48 ce matin dans les classes. J’en peux plus, je dégouline.


Mon dieu, bon courage les filles.


Nous aussi, c’est l’horreur, j’en peux plus.


Pareil, j’ai failli avoir un malaise.


Je vous souhaite du courage.


Courage, c’est bientôt fini.


Et pour conclure cette pénible semaine brûlante, lors du conseil communautaire (28/6), le président, J Viaud, qui est aussi maire de Grasse, a annoncé en séance que l’entrée des piscines d’Altitude 500 et de Peymeinade seraient gratuites le 29 et 30 juin. Sans que cette décision n’ait fait l’objet d’une délibération. C’était pourtant le lieu pour ce genre annonce qui n’a d’ailleurs rien d’exceptionnelle puisque de nombreux maires de France ont non seulement annoncé cette mesure depuis au moins une semaine déjà, mais l’ont également étendue aux musées... Au fait, qui va payer ?


Cette gratuité est bien sûr une bonne nouvelle pour beaucoup. Mais elle n’a pas répondu aux besoins des écoles grassoises pour lutter efficacement contre la canicule et passe comme un moyen de limiter l’inaction du maire de Grasse et son manque d’anticipation.


Il est aussi à noter, et c’est bien triste, que le quotidien local n’a pas consacré une seule ligne au sujet du calvaire qu’ont dû endurer les enfants de la commune et leurs familles, leurs enseignants et les personnels municipaux. George Orwell disait : « Etre journaliste, c'est imprimer quelque chose que quelqu'un d'autre ne voudrait pas voir imprimé. Tout le reste n'est que relations publiques. »


Une dernière info intéressante tirée du quotidien Ouest France (27/6) : « Canicule. Douche pour les chevaux, ventilateurs devant les boxes… Les courses hippiques s’adaptent à la chaleur. »


Pour conclure, encore cette superbe déclaration de Jérôme Viaud dont on ne se lasse pas : « Grassoises et Grassois vos enfants sont entre de bonnes mains ! ». Avec le plan canicule de la ville de Grasse, évidemment !


#JeromeViaud #Grasse #Grasse06

0 vue

© 2018