© 2018 

Rechercher
  • La Rédaction

Brèves de Grasse (Matin) I



Dans Nice Matin (26/1/19) cette fine analyse des journalistes : « Jérôme Viaud a préféré botter en touche concernant la prochaine élection municipale (…) ». Après les deux pages sans critique dédiées à la gestion du maire de Grasse, on doute que l’en-but de l’élection municipale soit si loin que ça. C’est gonflé d’en douter.

Journalisme. Lu dans le Nice Matin (18/1/19), à propos de l’Agglo et de sa sortie du Réseau national d’alerte (RNA), par le chef d’agence, Eric Farel : « Le conseiller communautaire, [Paul Euzière], reprochait à Jérôme Viaud son manque de transparence sur la question et le mettait en garde (…) ».

Conclusion du journaliste : « Un raccourci un peu excessif qui, néanmoins a eu l’avantage d’ajouter un peu de pression là où il y en avait déjà un peu. Depuis, en effet, Jérôme Viaud a fait le job (…) ». Ah, ces opposants qui disent la vérité et qui ne comprennent pas le travail que fait Jérôme, Viaud.

Journalisme (bis). Conclusion de l’article traitant de la sortie du RNA par le journaliste : « Un dernier chiffre pour la route : depuis la création de la CAPG en 2014, celle-ci a investi 37,1M€. Pas si mal pour une collectivité dont on dit qu’elle a du plomb dans l’aile ! » Et elle en a toujours. Cet article a été écrit sans interviewer le conseiller communautaire par qui la connaissance de la mauvaise situation financière de la CAPG a été connue.

C’est ce qu’on peut appeler une information équilibrée.

Journalisme (ter). Dans cet article, surtout pas un mot sur l’affaire Symrise qui a vu la CAPG faire cadeau illégal à une obscure Sarl de 750 000€… et pour laquelle, le président actuel, Jérôme Viaud, (s’alliant même avec le dirigeant de la Sarl, contre le plaignant Paul Euzière), s’est opposé au retour dans les caisses communautaires de l’argent public ! Mais, chut, malgré les trois décisions de justice favorables à l’élu communautaire, Paul Euzière, qui a permis le retour de cet argent dans les caisses publiques. Pourtant, ces 750 000€ sont une bonne nouvelle, non ?

Journalisme (quater). Quand la CAPG a été placée en Réseau national d’alerte, le quotidien s’est montré moins disert que quand l’annonce de sortie a été connue. Ça a été une pleine page. Avec des commentaires bien sentis !

Dans Nice Matin (11/1/19), le maire, Jérôme Viaud, lors de la cérémonie des vœux, affirme sans risque d’être contredit : « Grasse ne ressemble pas aux autres ». Heureusement ! C’est vrai, quoi, combien de villes du département peuvent-elles se vanter d’être endettées à 120% de leur budget de fonctionnement sans aucune réalisation à mettre en face ?

Toujours dans Nice Matin (11/1/19), les journalistes affirment : « Plus de 600 personnes ont assisté à la cérémonie des vœux »… dans la salle Gala qui peut en contenir 350 au maximum en incluant les personnes debout. Et pourquoi pas 6 000 ? Les rédacteurs ne craignent vraiment dégun ! Tous ceux qui ont vu la photo peuvent constater qu’il y a une centaine de participants.

Mais quand c’est le maire et ses amis, tout est permis. Après la multiplication des pains, celle des spectateurs-lecteurs-électeurs. Les élections approchent.

Ingrats. Rien sur celui qui a fait inscrire le parfum grassois au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco, Jean-Pierre Leleux grâce à qui, selon le maire actuel cette perspective « (…) ouvre de belles perspectives, le tourisme, l’environnement, et l’enseignement supérieur, élément central de notre politique de redynamisation du centre-ville »


Ingrat, va. Ou oublieux, allez savoir.

(A suivre)

#Grasse #Grasse06 #Jeromeviaud

16 vues