Rechercher
  • La Rédaction

Bon anniversaire au parking municipal Martelly. A l’an que vèn, et longue vie à lui !



Le Maire de Grasse, Jérôme Viaud, avait placé dans le couloir de la mort depuis le 31 décembre 2016 ce parking municipal* bien pratique pour les Grassois, dans le cadre la future ZAC Martelly. Un projet phare pour le Maire, sans que depuis personne n’ai vu le premier coup de pelle donné.


Une fâcheuse habitude à aller plus vite que la musique dans cette municipalité ; comme si les précédents projets urbains, bancals et coûteux, (la Médiathèque ou le Funiculaire), n’avaient pas servi d’exemples. Pour un projet phare, la ZAC Martelly serait plutôt un « Phare du bout du monde », le romanesque en moins.


Mais devant le tollé des Grassois qui, eux, ne peuvent pas se garer où ils le souhaitent, sans payer et se faire verbaliser par les agents de la police municipale, le Maire, Jérôme Viaud, a reporté dans l’urgence en juillet 2017 la démolition… qui était prévue en février de la même année. Car la ZAC Martelly devait être terminée fin 2018, au plus tard en 2019 (sic). La population était priée d’y croire.


Deux ans plus tard, le parking municipal est toujours là, bien debout et fonctionne efficacement, satisfait ses usagers, ainsi que les commerces alentours et que la ZAC Martelly n’a toujours pas vu le jour (lire ZAC Martelly : ça ne coûte rien, ce sont les Grassois qui payent). Ce qui n’est pas étonnant, tant la maitrise du projet était aux abonnés absents, largement saupoudré de vas-vite et que, s’il avait été réalisé, aurait fragilisé la géographie des lieux.


Dans le « Kiosque » de janvier, le Maire évoque du bout du stylo la ZAC : « (…) par un accompagnement du commerce par les grands projets structurels comme la ZAC Martelly ou la Médiathèque, qui prennent du temps, mais qui seront magnifiques. (…). "Qui prennent du temps", quel bel euphémisme : cela fait onze ans que le projet de la Médiathèque a été lancé. Elle n'est pas toujours achevée et le Maire annonce son aboutissement en 2020…et Nice Matin à l'été 2019. Quelles sont les prévisions de Madame Soleil sur le sujet?


Quant à la ZAC Martelly les travaux n’ont pas encore débuté. Un dossier qui va être brûlant à la fin de l’année avec les comptes à rendre l’Etablissement Public Foncier qui a avancé l’argent nécessaire aux acquisitions foncières.


Si les Grassois, et les élus de Grasse à Tous/ Ensemble et Autrement ne s’étaient pas élevés contre ce projet de destruction précipité et dispendieux, ils auraient un terrain vague en centre-ville (poussiéreux en été, boueux en hiver) et des regrets aussi.


Aujourd'hui Bouygues freine des 4 fers et n'a toujours pas signé la convention avec la ville, pourtant annoncée avec force et assurance en Décembre....2016.


Ils se seraient alors garés sur les arbres où au parking de la gare, tiens, pris le funiculaire qui n’existe pas pour faire leurs courses, emprunter des livres dans la médiathèque qui n’est pas finie, et seraient rentrés chez eux, tranquillement.


Ou alors ils se seraient garés dans les autres parkings existants, rapportant un pognon de dingue dans les caisses de Vinci ou d'Indigo** au détriment de celles de la municipalité.


Ils auraient pu alors rencontrer Jérôme Viaud au pays des merveilles grassoises, circulant dans sa belle auto noire aux vitres fumées, qui leur aurait simplement sourit quand il aurait dû leur dire combien avait coûté la destruction du parking municipal voué à des fins privées et dont les travaux n’ont toujours pas commencé.


Grasse aurait fait un sérieux bond en arrière, e et ses habitants auraient pu voir à quoi ressemblait les lieux il y a un siècle: un terrain vague servant de parc à bestiaux les jours de foire.

Heureusement que ce n’est pas le cas.

Bon anniversaire au parking municipal Martelly, à l’an que vèn et longue vie à lui !


#Grasse #Grasse06 #JeromeViaud


*Martelly est un parking qui a été racheté par la Ville de Grasse à Vinci en 2013 pour la modique somme de 800 000 euros en vue du projet Martelly, sur lequel des travaux ont dû être engagés car il était en mauvais état. C’est vrai que cela valait le coup de se presser…..tiens comme pour la garage Rolland….racheté lui 4.3 millions avec moins de capacités, amianté et en pire état que Martelly en 2013.


**Indigo est une société détenue par 2 actionnaires : un fond de pensions français (ex filiale d’AXA) et le Crédit Agricole.



30 vues

© 2018