Rechercher
  • La Rédaction

6 ANS DE SELFIES. 3 MOIS DE GOUDRONNAGE. 1 PROJET PAR JOUR A 1 MOIS DES ELECTIONS. J. VIAUD EST :




Si vous deviez citer une réalisation de J Viaud lancée et terminée durant sa mandature, quelle serait-elle ?


Vous séchez ?


Ne soyez pas désolés…même les propres équipes de l’édile se trouvent bien dépourvues quand il s’agit d’établir une liste précise à la volée. Pourtant 6 ans c’est long. Cela laisse le temps de laisser une empreinte, quelque chose de remarquable.


Après ces petits moments de gêne, il y a bien quelques tentatives du genre : « plein de choses !!! », « allez voir son programme », une façon bien facile d’éluder le dur moment d’un bilan bien vide.


Justement allons voir son programme.


Dans la case bilan, la plupart des choses qu’il présente comme étant le résultat de son action est bien souvent la conséquence de l’action d’autres : associations, conseil départemental, communauté d’agglomération…Ses fans les plus assidus vont alors sauter sur l’occasion pour dire qu’il est aussi conseiller départemental et président de la communauté d’agglo. Oui mais dans ce cas là, cela n’a rien à faire dans un bilan d’action communale, non ? Paillettes, claquettes et poudre aux yeux....


Depuis quelques jours la machine est lancée, et soutient un feu nourri, soutenu par l’artillerie Nice Matin. Vous en voulez du projet ?




Ca commence par l’ilot Nègre. OK. Allez, on en profite pour replacer l’idée du campus étudiant, en annonçant les 800 à 1000 étudiants à terme. A terme ? à court terme ? à moyen terme ? à long terme ? D’après une indiscrétion d’une personne proche du dossier, J Viaud table sur 500 étudiants supplémentaires dans les 5 prochaines années. En fait il y a déjà 500 étudiants post bac sur Grasse répartis sur les BTS et formations dispensées dans les différents établissements de la ville.






A ce jour, il faut savoir qu’il n’y a pas plus de 60 étudiants supplémentaires en plus des 500 existants.


L’objectif semble, ambitieux…très ambitieux, voire trop ambitieux. Sera-t-il encore un nouveau projet annoncé à grand renfort de fanfare et de trompettes et qui accouche d’une souris. En tous cas de nombreux acteurs de l’éducation et de l’immobilier sont très dubitatifs quant aux chiffres annoncés.


Et une illusion, une.


On continue par le fameux hôtel des parfums qui n’en finit plus de bruler et de tomber en ruine. Cette semaine est apparue une curieuse mise en scène ou l’on a apposé un échafaudage pour faire croire à un début de travaux. Un coup classique déjà jouer pour faire croire au départ des travaux sur Martelly : la technique bien connue du mouvement perpétuel de l’actualité trépidante de notre ville.



Sauf que là Nice Matin reprend in extenso un magnifique bobard du Maire qui fera l’objet d’un prochain article. En tous cas, ce n’est pas demain qu’on va avoir un Hilton ou un Marriot à Grasse, la situation géographique du site étant très particulière.


Et une deuxième illusion, une de plus.


Enfin arrive le fameux Grasse Campus University Club. La réfection promise par la Région et le Département à grands coups de millions, juste avant les élections….aussi ??? Ca ressemble fort à un coup de main des copains.




En fait les élections c’est Noel, les millions et les projets tombent du ciel par dizaine. Il n’y aucune précision sur combien d’étudiants peuvent être hébergés pour leurs cours sur les différents sites proposés. Encore une fois, la pompe à brouillard marche à plein régime.


Et une troisième illusion, une. Et au fait … Demain on rase gratis.



Dans son programme électoral, J Viaud évoque un complexe Aquatique qu’il prévoit sur Belambra.


Chapeau l’artiste, l’illusion est complète.

A moins d’une négociation serrée avec la Caisse des Dépots et Consignation, actionnaire principal de Belembra, ou nous risquons d’y laisser encore quelques centaines de milliers d’euros, la ville de Grasse ne pourra pas récupérer le site avant 2026, c'est-à-dire à la fin de la prochaine mandature.


Donc la promesse du complexe aquatique que l’on peut lire dans son programme est un pur vœu pieux, financièrement, juridiquement impossible à réaliser.


« Les promesses n’engagent que ceux qui les croient ».


#Grasse #Mun06130 #JeromeViaud

0 vue

© 2018